ENTÊTE_v5.jpg

Qu’elles soient vieilles comme le monde ou récemment développées, qu’on les désigne d’approche, de méthode, de pratique, de traitement, de technique ou d’art, il existe une multitude de façons d’améliorer notre santé mentale et physique. Les adeptes de chaque discipline en vantent les mérites et nous rendent la tâche plus difficile lorsque vient le moment de choisir ce qui serait bon pour nous lorsqu’on est en quête de mieux-être. Le Nénuphar a demandé à des praticiens de ces différentes disciplines de nous expliquer ce qu’il en est.

Le Feng Shui
Créer l'harmonie dans son environnement

Prononcé foong soui en cantonais et foong shoui en mandarin, le Feng Shui est l’ancienne pratique chinoise visant à améliorer sa qualité de vie en aménageant des espaces nous permettant de vivre en harmonie avec l’univers.

 

Les Chinois ont d’abord élaboré le Feng Shui original (aussi nommé traditionnel ou classique) il y a plus de 5 000 ans. Le Feng Shui porte sur le courant d’énergie chi. Simplement dit, le chi (ou qi) est la force fondamentale, vitale et nourricière qui stimule toute vie. Tout dans notre monde physique est une expression de l’énergie ou chi et, de même qu’une rivière, l’énergie au sein de nous et tout autour de nous devrait circuler librement et sans heurt sur son chemin. Le Feng Shui est un système fondé sur l’observation des forces temporelles et terrestres ainsi que la façon dont leur chi interagit. L’expérience démontre que la création d’un environnement équilibré a un effet positif sur votre destin et permet au succès, à l’amour, à la prospérité, à la santé et au bonheur de venir vers vous en abondance.

 

Dans plusieurs régions de l’Asie, le Feng Shui est une façon de vivre. À Hong Kong, à Singapour, à Taïwan et en Malaisie, des maîtres sont souvent sollicités par des individus et des entreprises pour apporter la prospérité, avoir une bonne santé et des relations bénéfiques. Au fur et à mesure que les Asiatiques se déplacent vers l’ouest, ainsi se déplacent leurs traditions. La médecine et la cuisine orientale, les arts martiaux et le Feng Shui sont maintenant acceptés dans la société occidentale. Vous n’avez pas besoin d’être d’origine asiatique pour pratiquer le Feng Shui!

Les initiés au Feng Shui se préoccupent d’abord d’examiner l’environnement extérieur autour de la maison afin de s’assurer qu’il est libre d’énergie négative et permet de recevoir l’énergie bénéfique. Les objets associés à un bon chi sont, entre autres, des fontaines et des étangs, des rues légèrement sinueuses ou des forêts, parcs et jardins. Un flot de voitures circulant à grande vitesse et des édifices élevés, de forme irrégulière ou à angles aigus sont reliés à un chi négatif.

Les larges ouvertures de ces maisons aux formes irrégulières ne permettent pas d’amasser du bon chi.

Les fontaines et les jardins représentent un bon chi.

Ces deux lions protègent un important hôtel
du centre-ville de Toronto.

On place parfois des protecteurs devant des emplacements pour les défendre contre du chi négatif. 

 

Le courant de chi dans tout l’environnement intérieur de la maison est influencé par plusieurs facteurs dont l’âge de la bâtisse, son alignement, sa conception, le mobilier et les couleurs. L’expert en Feng Shui tient compte de la façon dont l’énergie ou chi circule autour et à l’intérieur de votre maison dans le but d’équilibrer les énergies yin et yang. On peut ressentir un déséquilibre des énergies dans des endroits trop « occupés » ou « encombrés », ou encore « trop sombres » ou « peu utilisés ».

Les principes du Feng Shui déterminent que chaque direction cardinale est associée avec un des cinq éléments, soit le bois, le feu, la terre, le métal ou l’eau. Les praticiens de Feng Shui interprètent la façon dont ces cinq éléments interagissent dans l’environnement (ainsi que dans nos foyers et lieux de travail) pour produire des influences négatives ou positives. Ces praticiens créent une harmonie des énergies dans un foyer en plaçant des articles qui symbolisent divers éléments dans différents endroits de la maison pour produire un Feng Shui favorable. Cela peut se traduire par l’installation d’un plan d’eau (fontaine ou aquarium) dans la partie est de la maison dans le but d’accroître la bonne santé ou l’ajout d’une plante vivante (jade ou bambou) dans la région sud-est de la maison pour favoriser la prospérité.

Un plant de bambou placé au sud-est
favorise la prospérité.

Le Feng Shui a une approche dynamique. C’est une pratique ancienne qui s’adapte facilement à un milieu  de vie moderne.

 

Dans votre foyer, un bon Feng Shui aide à créer des relations familiales harmonieuses, favorise le maintien de la santé et revitalise l’énergie et l’enthousiasme. En affaires, il attire la prospérité et le succès. En transformant votre environnement, le Feng Shui vous permet d’améliorer vos conditions de vie.