entête.jpg

Rions un peu... pour ne pas pleurer

Au Canada, la Loi sur l'emballage et l'étiquetage des produits de consommation entre en vigueur en 1974 pour « protéger la santé et assurer la sécurité des consommateurs, empêcher la représentation trompeuse et la fraude, et permettre aux consommateurs de faire des choix alimentaires éclairés. Par conséquent, les produits doivent être étiquetés dans les deux langues officielles. » On établit la même année des règlements sur l'étiquetage bilingue de produits.

C'est très bien, sauf qu'il ne semble pas y avoir d'obligation de la part des entreprises de faire appel aux services de traducteurs professionnels pour répondre aux exigences de cette loi. Certains croient qu'en utilisant un des nombreux services de traduction automatique en ligne, ils en sortent gagnants puisqu'en général, les coûts sont minimes ou tout simplement inexistants. On fait même parfois appel, dans une entreprise, aux services d'une personne bilingue. J'ai souvent entendu : « Dis donc toi, tu parles français n'est-ce pas? Traduis-moi donc ceci. »

Or, ne s'affiche pas traducteur qui veut! Il s'agit d'une profession qui exige plusieurs années d'études, elle ne s'improvise pas. Et, malgré l'élaboration de nouveaux logiciels et outils d'aide à la traduction, ils ne pourront jamais remplacer l'être humain. Voici ce qu'en dit l'article Mieux connaître le métier de traducteur - Les mythes associés à la traduction tiré du site de l'UQO (Université du Québec en Outaouais) :

« [...] la langue est plus complexe que l’on pense! Pour traduire, il faut réfléchir, se poser des questions et faire des choix. Les outils de traduction automatique ne décodent pas les ambiguïtés, les jeux de mots, les images et les nuances, ce qui donne des résultats comme «Les mouches du temps aiment une flèche» pour traduire l’expression « Time flies like an arrow ». Le traducteur ne fait pas du mot à mot: il traduit d’abord des idées et doit bien comprendre votre message. »

Nous avions déjà donné quelques exemples de traduction erronée dans l'article du Mot à mot du mois de janvier, en voici quelques autres :

Voyons voir si vous saurez identifier les deux types d'erreurs de traduction dans les exemples ci-dessus. Vous pourrez vérifier votre réponse au prochain numéro.

Liste de tous les articles.jpg