Le biais des coûts irrécupérables (suite)

Le même biais est vrai pour à peu près tout. Il arrive fréquemment que les gens aient beaucoup plus de difficulté à changer d’emploi lorsqu’ils y ont investi plusieurs années. Si vous travaillez pour une entreprise depuis un an seulement, c’est plus facile de changer d’emploi que si vous avez travaillé pour la même entreprise depuis 10 ou
20 ans. Après tout, vous avez déjà beaucoup investi dans ce travail et cette entreprise. J’ai même entendu des commentaires du genre « Ça fait maintenant 20 ans que je suis à ce poste et il ne m’en reste que 15, je vais donc tenir le coup puisque j’ai déjà investi de nombreuses  années ». Cela vaut peut-être la peine, mais le facteur décisif ne devrait pas être parce que j’ai investi 20 ans, mais plutôt que la logique est bonne même si vous avez investi 20 ans. Très peu de gens examineront leur situation actuelle telle qu’elle est et ils vont plutôt porter leur attention sur ce qu’ils ont investi dans leur travail pour déterminer s’il est temps de changer ou non.

Le jeu est aussi extrêmement susceptible à ce biais. Combien de fois avez-vous entendu quelqu’un dire « J’arrête aussitôt que je récupère ma mise. » Ils vont essentiellement continuer à gager de plus en plus d’argent pour revenir à leur point de départ parce qu’ils ont déjà tellement investi d’argent. En un rien de temps, ils ont retiré de l’argent de leur compte de

file-20180313-30994-1d202l8.jpg

banque et perdu bien plus en essayant de récupérer leur mise que ce qu’ils avaient perdu initialement.

 

Comment cela s’applique-t-il à l’investissement et à la perte de sa richesse? C’est exactement la même chose. Disons que vous avez acheté un immeuble locatif et investi beaucoup d’argent en rénovations, puis le marché commence à baisser, que faites-vous? La plupart des gens vont tenter de conserver la propriété jusqu’à ce que le marché revienne au même niveau qu’il était lorsqu’ils y sont entrés. Mais il pourrait ne pas y revenir. Et durant le temps qu’elle est sur le marché, ils vont devoir continuer de supporter les coûts de maintien de la propriété en plus des intérêts, etc. Encore une fois, ils devraient examiner la valeur de la maison présentement et ce que le résultat devrait être selon la situation actuelle, et NON selon le montant qu’ils ont investi dans la propriété. 

sunk.jpg

C’est la même chose pour les actions. Il y a quelques années, Nortel était une compagnie canadienne très populaire dans laquelle plusieurs Canadiens ont achetés des actions. La valeur de la compagnie grimpait et les gens étaient enthousiasmés par leurs gains. Et soudainement, Nortel a commencé à éprouver des difficultés et le prix des actions a commencé à s’écrouler. Qu’est-ce que la plupart des gens ont fait alors? Ils se sont accrochés à leurs actions parce qu’elles leur avaient coûté cher. Plusieurs ont même profité de l’occasion pour acheter encore plus d’actions puisqu’elles étaient moins chères. Le problème est que la plupart des gens n’ont pas examiné les éléments essentiels, mais ont plutôt

considéré combien ils avaient déjà investi. Je me souviens avoir eu une discussion avec quelqu’un qui, à l’époque où l’action était évaluée à 1 $, avait l’intention d’en acheter davantage pour essayer de récupérer son argent. Le problème est que la compagnie gagnait 5 $ par action, oui, MOINS 5 $ par action. Cela ne fait aucun sens. Achèteriez-vous pour 100 000 $ un restaurant Subway qui perd 500 000 $ par année? Et pourtant les gens l’achetaient pour récupérer leur argent. Ils ne voyaient pas sa valeur réelle, ils ne voyaient que ce qu’ils avaient déjà dépensé pour décider ce qu’ils allaient faire.


Encore une fois, la réalité est que nous devrions toujours vérifier si quelque chose vaut la peine en fonction de sa valeur actuelle et ignorer ce que nous avons déjà dépensé. Les gens qui conservent leur richesse sont en général mieux capables de faire cela. Ils prétendent quasiment acheter ce qu’ils ont aujourd’hui et ignorent combien ils ont déjà investi ou perdu auparavant. Ils ont tendance à mieux accepter les pertes pour ce qu’elles sont au lieu de courir après la mauvaise monnaie avec encore plus d’argent. Connaître le biais des coûts irrécupérables est certainement utile si vous êtes capable de vous en rendre compte, mais il est toujours trop facile de tomber dans son piège. Néanmoins, si vous voulez rester riche, c’est important de toujours le garder à l’esprit et d’essayer de vous empêcher de tomber dans ses serres parce que plus il vous empoigne, plus c’est difficile d’échapper à son étreinte.

Liste de tous les articles de.jpg