Investir dans l’immobilier ou acheter des actions?

– Partie I 

 

La vraie question est « Êtes-vous prêt à prendre le temps nécessaire pour vous renseigner sur le sujet? » Sinon, je n’appellerais pas ça tant « investir » que « jouer à la loterie ». En réalité, la plupart des gens passent peu ou pas de temps à effectuer des recherches sur leurs « investissements » et si c’est ce que vous faites, vous n’investissez pas vraiment, vous ne faites que jouer, de la même façon que si vous alliez au casino. Si vous n’êtes pas vraiment intéressé, manquez de temps, trouvez cela trop intimidant ou pour toute autre raison, la bonne nouvelle est que vous pouvez quand même investir dans des actions sans avoir besoin de comprendre quoi que ce soit, en acquérant des fonds indiciels. De la même manière que les fonds communs de placement, les capitaux y sont mis en communs dans le but d’acheter un grand nombre d’actions. Toutefois, contrairement aux fonds communs de placement, ils visent la moyenne du marché; ils ne tentent pas de surpasser le marché, ils sont égaux au marché. Il s’agit des seules actions ou biens immobiliers que je vous recommande si vous ne prenez pas le temps de faire des recherches et de vous renseigner sur les actions ou les biens immobiliers.

Je ne vous recommanderai pas non plus l’achat de fonds communs de placement à moins que vous preniez le temps d’effectuer des recherches sur le sujet. La plupart d’entre eux produisent moins bien que le marché (fonds indiciels) et en fait, encore moins bien si l’on tient compte de leurs frais. Les sociétés qui se consacrent à la promotion des fonds communs de placement ont tendance à exiger des frais élevés qui écornent grandement les profits, surtout une fois les impôts retirés. Par 

Suite au prochain numéro

Liste de tous les articles de.jpg

exemple, un fonds commun de placement qui vous rapporte 5 %, mais comprend 3 % de frais avec une inflation de 3 % finit par diminuer votre investissement de 1 %. Et cela, sans compter les taxes inhérentes.

 

Les frais d’acquisition des fonds indiciels sont généralement très bas, presque négligeables. Ils ne donnent pas non plus lieu à des versements de commissions à la personne qui vous les vend, y compris votre institution bancaire. C’est ce que vous pouvez aisément constater lorsque vous allez y acheter des REER, surtout durant la période de production des déclarations de revenus. La plupart des banquiers vont tenter de vous vendre des fonds communs de placement en vous posant des questions au sujet de votre tolérance au risque. Je n’ai encore jamais vu de banquier se servir des frais inhérents à l’acquisition des fonds communs de placement comme faisant partie des arguments de vente. En vérité, vous verrez qu’on aura tendance à vous proposer les fonds communs de placement qui rapportent les meilleures commissions, souvent ceux qui comportent les plus hauts frais. Si vous vous enquérez au sujet des fonds indiciels en insistant sur le fait qu’il s’agit de votre unique intérêt, vous remarquerez que l’on tentera de vous ignorer ou même que l’on poursuivra avec l’option des fonds communs de placement. Ou encore, on abandonnera et tentera de clore la transaction le plus rapidement possible, puisqu’elle ne génère aucun profit pour l’institution bancaire.

Je soulignerais aussi que les gens qui vendent des fonds communs de placement, en général des banquiers déguisés en conseillers financiers pour vous aider à acheter des REER (la raison pour laquelle vous devez avoir un rendez-vous alors qu’en fait vous n’en avez pas besoin) vont vous questionner sur votre tolérance au risque en spécifiant que plus le risque est grand, plus le potentiel de rendement sera élevé. Ceci est complètement faux. Des risques plus élevés ne signifient pas un meilleur potentiel de rendement. Il n’y a aucune corrélation, c’est simplement plus facile à dire pour vendre à une personne qui ne s’y connaît pas en placements financiers. Demandez-leur exactement en quoi est-ce plus risqué et pourquoi cela aboutirait à des gains potentiellement plus grands. Plus précisément, quelles sont les actions considérées comme étant plus risquées et pourquoi? Je n’ai pas encore rencontré une seule personne en mesure de m’expliquer ceci de manière significative. Si l’on ne peut pas vous répondre, comment peut-on être qualifié pour vous dire quel fonds est meilleur qu’un autre?