Planifier votre fin de vie ne veut pas dire mourir. Cela signifie plutôt libérer votre esprit des inquiétudes liées à la mort pour pouvoir mieux vivre le restant de votre vie. En prenant le temps de rédiger un testament, de préparer un mandat d’inaptitude, de rassembler vos documents officiels, de dresser votre bilan patrimonial et de coucher sur papier vos désirs quant au don d’organes et aux funérailles, vous êtes ainsi rassuré que vos proches n’écopent pas de la responsabilité de ces nombreuses décisions, en plus du choc émotionnel et du chagrin qu'ils ressentiront à votre décès. Et par le fait même, vous vous sentirez allégé.

PROCURATIONS
(suite)

J.

A.

Maintenant que je sais comment procéder pour faire rédiger une procuration, Anni, qui devrais-je choisir comme mandataire? Ou plutôt, quels sont les critères d’un bon mandataire?

 

Il faut bien sûr que ça soit quelqu’un en qui tu as confiance pour gérer tes finances, Jacinthe. Ce peut être un membre de ta famille… souvent les conjoints se nomment l’un l’autre à titre de mandataires, c’est un choix naturel. Tu devrais toujours aussi choisir un mandataire alternatif. Ce peut être un autre membre de la famille, soit un de tes enfants adultes, un frère ou une sœur, ou encore un ami proche de la famille. Certains gens vont élire de faire affaire avec une tierce personne, quelqu’un qui ne fait pas partie de la famille, quelqu’un comme moi. Il y a aussi les banques qui possèdent des départements de fiducie qui font ce genre de choses, et, bien que ce soit plus coûteux, ça vaut la peine si quelqu’un possède plusieurs millions de dollars et qu’il n’a personne d’autre à désigner.

 

S’il s’agit d’une personne, et non d’un service bancaire, tu veux quelqu’un...

  • qui s’y connaît sur le plan financier, en mesure de comprendre les informations bancaires. Tu ne veux pas de quelqu’un qui est incapable de s’occuper de ses propres comptes.

  • en qui tu as confiance.

  • qui a une attitude proactive et non quelqu’un qui laisse aller les choses. Étant donné qu’il s’agit essentiellement de gérer des documents administratifs, il faut que cette personne ait les choses bien en main.

  • qui s’entend bien avec les autres membres de la famille.

 

Par exemple, dans le cas de parents âgés, comme les miens, je suis devenue leur mandataire lorsqu’ils ont approché un certain âge. Je connaissais leur situation financière, je m’occupais de tout, je tenais mes frères et sœurs au courant de ce qui se passait et tout s’est très bien déroulé.

 

Merci Anni, je crois que j’ai maintenant une bonne idée de la personne que je dois choisir pour me représenter.

 

 

J’aimerais revenir à un autre document mentionné précédemment, les directives de soins médicaux. De quoi s’agit-il et pourquoi aurais-je besoin de cela?

 

Le document « directives de soins de santé », parfois nommé « testament d’incapacité », « testament de vie » ou « testament biologique », est un document dans lequel tu indiques tes volontés et tes décisions concernant les soins que tu veux recevoir. Si tu n’as pas préparé ce document, et que tu n’as pas non plus nommé un fondé de pouvoir en ce qui concerne tes soins de santé, les professionnels de la santé vont d’abord demander à ta famille ou à ton conjoint pour prendre certaines décisions... ce qui peut représenter un vrai fardeau pour eux, surtout si tu n’as jamais discuté avec eux de tes volontés. Maintenant, ILS doivent décider et essayer d’imaginer ce que tu aurais voulu. 

 

C’est beaucoup pour ma petite tête, Anni. Crois-tu que nous pourrions continuer de parler de ce sujet lors de notre prochaine rencontre?

 

Certainement Jacinthe. Je pourrai alors t’expliquer davantage en quoi consiste ce document.

J.

A.

J.

A.

Liste_de_tous_les_articles_de_Et_puis_ap