Janvier 2019

Sainte-Anne-des-Chênes, Manitoba

S’isoler pour se retrouver

Dans le dernier édito, je mentionnais mon cadeau à ma famille, soit un séjour en caisson d’isolation sensorielle. Pour vous donner une idée de cette expérience, voici ce qu’en dit Wikipédia :

Un caisson d’isolation sensorielle ou caisson de privation sensorielle est une sorte de cocon clos dans lequel on s’allonge pour flotter dans une solution de sulfate de magnésium (sel d’Epsom) à la température du corps. Aucun stimulus extérieur ne vient solliciter les sens : pas de lumière, pas de son, et une disparition de la sensation de pesanteur.

On utilise davantage aujourd’hui l’expression caisson de flottaison.

En fait, on utilise aussi beaucoup l’expression bain flottant et ses effets positifs sont nombreux : l’isolation sensorielle procure une grande détente, l’apesanteur soulage les douleurs musculaires et articulaires, et on ne compte plus les bienfaits du sel d’Epsom. Mais je m’arrête ici avec l’intention d’approfondir ce sujet dans un prochain article de la série Du bien-être à toutes les sauces. Disons pour conclure que mon cadeau à moi a été de voir le visage détendu de mes enfants et de mon mari au sortir de ce bain.

 

Il existe d’autres façons de s’isoler des constantes sollicitations dont nous sommes bombardés tous les jours, par exemple la méditation, le yoga, l’activité physique, les exercices de respiration, etc. Ce n’est qu’en état de calme que l’on peut prendre du recul et faire le travail d’introspection primordial à sa croissance personnelle.

 

Décrocher des réseaux sociaux pour un temps est aussi une bonne habitude à prendre et je ne peux qu’applaudir à des messages du genre :

« Allo Facebook! Je me déconnecte quelque temps pour mieux
me connecter à mes proches. Joyeux temps des fêtes à tous! »

 

C’est donc mon souhait à vous tous pour la nouvelle année, que vous appreniez à décrocher pour mieux retrouver l’admirable être en devenir constant que vous êtes.

 

Bonne année 2019!

Vos idées et commentaires sont les bienvenus pour faire de ce magazine un endroit agréable à consulter. Ne vous gênez surtout pas d’écrire à :

editeur@magazinelenenuphar.com

Liste_de_tous_les_éditos.jpg